© 2018 by DIAMOND

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
Rechercher
  • PLAYBOY SWITZERLAND

Interview avec Michel May, programmateur du Rock Oz' Arènes d'Avenches

Mis à jour : 6 oct 2017



Propos recueillis par

David Musetti et Pedro Hernandez


PLAYBOY

Michel May, responsable de la programmation de Rock Oz’Arènes, quels sentiments retenez-vous pour cette édition 2017 ?


Michel May

Pour résumé, je dirais : « fatigué, mais content ». Même si nous n’avons pas vraiment été gâté par le temps, tout s’est très bien passé. Cette année encore, nous avons vécu des moments mémorables dans les majestueuses arènes d’Avenches.


PLAYBOY

Quelles sont les tendances de ces 5 dernières années passées pour le Festival ?


Michel May

Il n’y a pas vraiment de tendance particulière spécifique à ces cinq dernières années. Nous évoluons dans un domaine des plus concurrentiels, mais nous nous efforçons chaque année de tout mettre en œuvre, afin de pouvoir proposer le meilleur festival possible.


PLAYBOY

Vous avez choisi des têtes d’affiches comme Patrick Bruel, Marilyn Manson, Gotthard et Ben Harper, dans des styles très variés. Quels impacts retenez-vous de cette formule ?


Michel May

Nous essayons de trouver le meilleur équilibre possible entre têtes d’affiche reconnues et artistes qui le sont peut-être moins. Notre but est de réunir le plus grand monde possible et de leur permettre de faire de belles découvertes. S’il est vrai que sur l’ensemble du festival, notre programmation se veut éclectique, on s’efforce de rester le plus cohérent possible sur chacune des soirées.


PLAYBOY

Quelques mots sur l’ambiance et la partie off du Festival ?


Michel May

Malgré des températures pas toujours très estivales, l’ambiance était des plus chaleureuses. Nous n’avons pas vraiment de partie off, même si cette année, plusieurs artistes de la Scène du Casino se sont produits chaque soir en acoustique sur la place du Château. Le Fabuleux Jukebox des Fils du Facteur et l’inimitable brass band metal Pastors Of Muppets y ont eu particulièrement de succès.


PLAYBOY

Au niveau de la programmation et de l’organisation du Festival, quels sont vos critères de sélection pour qu’un artiste ou un groupe puisse faire partie d’une édition de Rock Oz’Arènes?


Michel May

Cette année, nous avons collaboré avec les Swiss Live Talents pour la programmation de la Scène du Casino. Nous avons sélectionné chaque soir deux artistes inscrits à l’édition 2017 de ce tremplin. On fonctionne d’abord aux coups de cœur, puis on regarde l’actualité de la scène musicale.

PLAYBOY

Quels sont les points les plus forts qui ont marqué Rock Oz’Arènes, ainsi que les points que vous souhaitez améliorer ?


Michel May

Le plus grand point fort de Rock Oz’Arènes est sans doute le cadre incroyable dans lequel il est organisé. Même si mettre sur pied un tel événement dans un site historique protégé, au centre d’une localité, entraîne de nombreuses contraintes et surcoûts, ça nous permet d’offrir une vue et un confort d’écoute uniques aux festivaliers. Nous nous efforçons chaque année de nous améliorer, notamment dans les temps d’attente et la fluidité du public.


PLAYBOY

Quel est le retour donné par vos fans vis-à-vis à de l’évolution du festival et comment le mesurez-vous ?


Michel May

La grande majorité des retours que nous avons sont vraiment positifs. Il y a bien sûr des fans d’electro qui râlent quand nous programmons des soirées rock et vice-versa, mais dans l’ensemble, le public semble apprécier les efforts que nous mettons chaque année œuvre pour concocter le meilleur festival possible.


PLAYBOY

Comment est organisé l’Association de Rock Oz’Arènes pour parfaire ses éditions ?


Michel May

Rock Oz’Arènes s’appuie sur une équipe permanente qui travaille à l’année et qui est secondée par une quarantaine de chefs de secteur, le tout étant chapeauté par le Conseil de la Fondation Rock Oz’Arènes. Mais, il va sans dire qu’un festival tel que Rock Oz’Arènes ne pourrait pas se faire sans le concours des plus de 400 bénévoles qui viennent nous prêter main forte durant l’événement.


PLAYBOY

Quel est le plus grand challenge de Rock Oz’Arènes pour les années à venir ?


Michel May

L’un des gros challenges est sans doute l’arrivée en Suisse de sociétés mastodontes telles que Live Nation, dans un marché déjà bien saturé, avec à la clé des cachets d’artistes de plus en plus élevés et totalement disproportionnés par rapport à un festival de notre taille.


PLAYBOY

Quelques scoops et avant-premières pour 2018 ?


Michel May

On peut déjà vous dire que, à l’affiche de l’édition 2018 de Rock Oz’Arènes, il y aura… non, on préfère vous laisser la surprise !


#Rock, #Arènes, #Avenches

59 vues

Actualité